Des actions efficaces et ayant fait leurs preuves pour lutter contre le diabète

La prévention et la prise en charge du diabète peuvent être améliorées avec l'aide de systèmes de santé solides, de cadres stratégiques efficaces et de citoyens éduqués

Il s'agit d'interventions et de changements au niveau des modes de vie qui peuvent améliorer les résultats pour la santé des personnes vivant avec le diabète ou ayant un risque de le développer.

Vivre avec le diabète

Même si des données récentes suggèrent que la rémission du diabète de type 2 est possible, le diabète de type 1 et le diabète de type 2 doivent tous deux être considérés comme des affections permanentes qui exigent une autogestion continue.

Diabète de type 1

Les personnes atteintes de diabète de type 1 ont besoin d'injections quotidiennes d'insuline pour contrôler leur glycémie. Sans accès à l'insuline, c'est la mort assurée. Une surveillance régulière de la glycémie et un mode de vie sain sont également nécessaires pour prendre efficacement en charge le diabète de type 1.

Diabète de type 2

Si l'on veut prendre en charge le diabète de type 2, certains éléments sont prioritaires : une alimentation saine, une activité physique régulière et un poids-santé. Des médicaments oraux et de l'insuline peuvent également être prescrits pour aider à contrôler la glycémie.

Personnes à risque de developer de diabète

Diabète de type 1

Il n'existe actuellement aucune intervention efficace et sûre pour prévenir le diabète de type 1. Toutefois, certaines données indiquent qu'un taux de croissance élevé chez les enfants est un facteur de risque possible, ce qui indique qu'un mode de vie sain en évitant toute suralimentation et tout sédentarisme est recommandé.

Diabète de type 2

Une alimentation saine et un mode de vie privilégiant l'activité physique sont les facteurs de prévention les plus importants pour les personnes à risque de diabète de type 2. Les essais cliniques menés au cours des deux dernières décennies montrent clairement que la prévention ou le ralentissement de l'apparition du diabète de type 2 est possible en modifiant notre mode de vie ou via l'administration de certains agents pharmacologiques.

Diabète gestationnel

L'hyperglycémie pendant la grossesse (HIP) peut être considérée comme un diabète gestationnel (DG) ou un diabète de grossesse (« diabetes in pregnancy », DIP). Les deux peuvent entraîner une augmentation du risque de diabète chez la mère et une prédisposition pour l'enfant à naître. Des examens fréquents sont recommandés pour les futures mamans dans le cadre des rendez-vous prénatals réguliers.

Intolérance au glucose et anomalie de la glycémie à jeun

L'intolérance au glucose (IG) et l'anomalie de la glycémie à jeun (AGJ) sont des pathologies dans lesquelles le taux de glycémie est supérieur à la plage normale et inférieur au seuil de diagnostic du diabète recommandé. Les termes « pré-diabète », « hyperglycémie non diabétique » ou « hyperglycémie intermédiaire » sont également utilisés comme alternatives.

L'importance de l'IG et de l'AGJ est triple : tout d'abord, elles sont synonymes de risque de développement futur du diabète de type 2 ; ensuite, l'IG et l'AGJ dénotent un risque déjà accru de maladie cardiovasculaire ; et troisièmement, lorsqu'elles sont détectées, il est possible de mettre en place des interventions susceptibles de prévenir le diabète de type 2.

En savoir plus

Politiques et stratégies nationales

Les gouvernements doivent adopter des approches multisectorielles pour relever le défi du diabète

L'OMS recommande quelques « meilleurs choix face aux MNT » encourageantes et soutenues par des données probantes. Il s'agit notamment de la mise en application de taxes sur les boissons sucrées, l'étiquetage détaillé des emballages alimentaires, et l'élaboration et la mise en œuvre de campagnes d'éducation et de sensibilisation (y compris dans les médias) pour encourager l'activité physique au sein des communautés. Les solutions qui fonctionnent dans tel ou tel pays peuvent ne pas être aussi efficaces dans un autre, de sorte que les politiques et les programmes de prévention doivent être adaptés à chaque pays et coordonnés entre tous les secteurs concernés.

La couverture sanitaire universelle (CSU) proposée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) vise à « garantir que tous les individus aient accès aux services de santé essentiels dont ils ont besoin sans encourir de difficultés financières ». Les systèmes de santé doivent veiller à ce que le diabète soit inclus dans les services fournis dans le cadre de l'ensemble des services essentiels de la CSU, et chaque pays doit aligner ces services sur ses ressources techniques et financières. Le personnel de soins de santé primaires doit être formé pour reconnaître les symptômes du diabète, effectuer et interpréter les tests diagnostiques et offrir un traitement et des soins de qualité.

En savoir plus

Conseils en vue du plaidoyer : fixer des objectifs pour « relier les points »

Une fois que vous avez rassemblé des données probantes, établi des partenariats, identifié des priorités et évalué les avancées qui ont eu lieu dans votre pays par rapport aux engagements internationaux, il est temps de fixer les buts et les objectifs de votre plaidoyer.

Idéalement, vos objectifs doivent être réalisables via la mise en œuvre d'actions efficaces et ayant fait leurs preuves, telles que celles décrites dans cette section.

Nous utilisons des cookies afin de nous assurer que vous faites la meilleure expérience de notre site diabetesatlas.org et aussi pour collecter des informations personnelles et partager des informations sur l'utilisation du site Internet.
Consulter notre politique de confidentialité

Accepter